Développement personnel, Epanouissement

Pourquoi travailler sur soi ?

 

C’est comme si vous demandiez : pourquoi chercher à aller mieux ?

 

Travailler sur soi, c’est chercher à mieux se connaitre, à mieux gérer ses émotions, à avoir une meilleure relation avec soi-même, avec les autres, avec la vie.

Etre mieux dans sa vie, en famille, entre amis, au travail.

C’est chercher à sortir d’une dimension linéaire, matérialiste, voir fataliste, pour embrasser la vie d’une façon plus large, plus enrichissante, plus constructive.

C'est soigner les bobos de l’âme, et plus seulement ceux du corps,  reprendre le contrôle de sa vie, chercher à devenir une meilleure personne.

C'est chercher à se libérer de nos nombreux conditionnements.

C'est aussi dépasser nos limites, s'expanser et développer de nouvelles qualités.

 

 

Pourquoi travailler sur soi à partir du corps ?

 

Dans mon travail, je vérifie le concept de la tradition indienne disant que nous sommes constitués d’un corps physique, d’un corps énergétique et d’un corps mental.

Il y a des correspondances directes entre les trois et je constate les décentrages et recentrages de l'énergie sur le corps physique au cours du travail thérapeutique. Je rencontre aussi la force des résistances mentales et émotionnelles.

Le travail sur soi à partir de la psyché (voir encadré) donne par nature des résultats limités, et parfois même une aggravation physique, jusqu'à l'apparition de la maladie dus à l'amplification des résistances et à la non prise en compte des messages du corps.

Lorsque nous travaillons sur nous-mêmes, nous n’avons pas ou très peu accès à notre corps énergétique. Nous le faisons souvent à partir de la pensée (égo et ment-al) et de l'émotionnel.

Nous rencontrons alors de vraies résistances au changement. Une partie de nous, nous masque la réalité (mental), tandis que l’autre s’accroche avec vigueur à ce qui est déjà installé (identification de l'égo) même si c’est négatif pour nous.

Mais notre vie et notre corps continuent de nous refléter les mêmes difficultés et il est difficile d'accepter de se rendre compte que nous n'avons guère avancé. Le corps a le dernier mot.

Si nous nous mettons dans une écoute subtile de notre corps, il nous révèle à nous-mêmes tel que nous sommes profondément et réellement. Il est authentique.

A partir du mouvement et du ressenti, il nous indique explicitement au travers ses dysfonctionnements où nous en sommes.

La présence, l’absence, les caractéristiques du mouvement interne et la mémoire dont les tissus sont porteurs donnent plus finement encore une direction à notre travail intérieur.

Au thérapeute, il indique concrètement la voie vers la libération physique et émotionnelle.

En même temps, le corps nous offre un soutien sur ce chemin car il est source de vitalité (différente de la volonté), de joie, de force, de stabilité, d’ancrage, de bien-être et d’amour vis-à-vis de soi.

Nous abordons en même temps nos limitations et nos potentiels.

Ce soutien intérieur et l’évidence de l’expérience vécue dans le corps donnent une motivation au changement.

Les personnes ayant déjà avancé dans ce travail intérieur peuvent enfin le concrétiser  dans leur vie (comme une mise à jour du disque dur) et décider de travailler sur ce qui les limite encore.

https://www.espritsciencemetaphysiques.com/travailler-soi.html

​...pourquoi il est si difficile pour l’être humain de changer des croyances ou des comportements qui sont pourtant, à l’évidence, la cause de tant de souffrances, de mal-être et même de graves maladies. Mais il suffit de se rappeler combien de mémoires ancestrales, prénatales, familiales, éducatives et sociales ont façonné leur personnalité pour avoir la réponse : l’homme est littéralement et jusqu’au plus profond de ses cellules infiltré de programmations d’ordre karmique, culturel et affectif qui sont autant d’obstacles à tout changement.

Travailler sur soi devient ainsi le seul espoir pour l’homme de se libérer et de devenir celui que, tout au fond de lui, son âme lui murmure qu’il peut être.

« L’homme ne naît pas libre mais il est libre de se libérer. »

C’est donc pour lui à la fois une chance extraordinaire d’en avoir un jour le désir et sa plus grande responsabilité...

Paul Degryse

Définition selon Psychologie.com

"Effort d'analyse et de maîtrise de son propre psychisme."

Cette définition montre ses propres limites : la compréhension ne résout pas le problème et peut provoquer l'amplification des résistances au changement, tandis que la maîtrise ou le contrôle soutient une dynamique de dualité, de combat contre l'expression de la vie en nous et dont nous faisons les frais.

La proposition ici est d'avoir une approche plus féminine d'écoute, d'accueil et de dialogue allant dans le sens d'une évolution personnelle et d'une guérison profonde.

Francis De Paoli                       06 04 03 91 63

  • b-facebook
  • b-googleplus